Qu'as-tu fait pour Ton Rêve aujourd'hui ?

Share on facebook
Share on linkedin

« C’est lorsque la vie devient lente que l’on constate la véritable nature de ce que nous avons fait de la nôtre. » Cette réflexion de Klô Pelgag résonne bien avec le voyage intérieur que le premier confinement en mars 2020 m’a permis de poursuivre et qui m’inspire le départ de cette nouvelle chronique « rêver d’entrepreneuriat ».

Quand la vie nous offre le luxe du temps, il faut saisir l’opportunité à bras le corps et embrasser cette chance. Confinés, enfermés et forcés d’oisiveté, ce temps de vie, jadis si rare et si unique, était étrangement cette fois à notre portée et en quantité inqualifiable!

L’intéressant de l’isolement et du confinement, et l’arrêt forcé de travail… c’est cet état nouveau de solitude qui ramène l’individu à sa nature première ! C’est quelque part, un retour aux sources. Et probablement là, la plus belle chose qui nous soit arrivé en 2020 !

Changer ma perception des choses

J’ai d’abord cultivé le « rien faire » comme dans « ne vraiment rien faire ». Je ne me suis pas alimentée par les bulletins de nouvelles, je me suis plutôt nourrie le corps, le cœur et l’esprit sainement. J’ai installé doucement une routine loin d’être olympienne, mais efficace : jeûne intermittent, yoga, méditation, marche en nature, écoute d’audios et de documentaires inspirants. J’ai renoué avec des traditions et des recettes familiales. J’ai complété quatre formations en ligne. Et bien sûr, j’ai réfléchi sur comment j’entrevoyais la suite de ma vie. C’est ainsi qu’en visualisant mon futur, la vie a orchestré avec magie ma venue à Rimouski. C’est un grand acte de foi auquel j’ai dit OUI et la vie ne m’a pas déçue.

Et vous, ça vous a amené où?


Contrôlons ce que nous pouvons contrôler

Puis, vint la semaine dernière une annonce « historique », un reconfinement et un couvre-feu… Comment notre économie traversera-t-elle cette épreuve et, notre moral lui ? Plus que jamais il nous faut développer l’art de vivre, l’art des petits pas.

Cultiver l’art des petits pas afin d’être attentif et inventif pour saisir au bon moment les connaissances et expériences qui nous touchent particulièrement.

Cultiver l’art des petits pas afin de s’affermir dans nos choix, dans la répartition de notre temps pour discerner ce qui est essentiel de ce qui est secondaire.

Cultiver l’art des petits pas afin d’organiser avec sagesse le déroulement de la journée et faire face, aussi bien que possible, à l’immédiat, au moment présent comme étant le plus important.

Cultiver l’art des petits pas afin de reconnaître lucidement qu’il y aura des embûches et que les difficultés sont l’occasion de croître et de mûrir.

Cultiver l’art des petits pas afin d’accueillir non pas ce que l’on souhaite, mais ce dont on a besoin.

Le philosophe Friedrich Nietzsche disait: « Il faut porter encore en soi un chaos pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante ». En bref, le chaos est le signe annonciateur d’une nouvelle ère. Cultivons l’art être zen dans le chaos. Tout est dans la façon de voir les choses. Nous sommes nos choix. Accrochons-nous, rassemblons-nous, tous ensemble!

Continuons d’avancer

C’est dans cet état d’esprit de communauté que des intervenants œuvrant auprès d’entrepreneurs de la région de l’Est du Bas-Saint-Laurent se joignent à nous pour marcher à vos côtés (à 2 mètres bien sûr 😅).

J’ai rassemblé pour vous les souhaits qu’ils vous adressent chers entrepreneurs actuels et en devenir.

« L’adage dit que les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas. Certainement que nous pouvons en dire tout autant des années. En ce sens, puisse 2021 être un terreau fertile pour les entreprises de notre région et pour nos collectivités. À chacune et à chacun d’entre vous, que cette nouvelle année vous apporte des pistes de développement pour vos projets entrepreneuriaux ! », -Djanick Michaud, président de Réseau Accès Crédit.

« Les entrepreneurs seront mis à l’épreuve encore une fois cette année, il faudra beaucoup de résilience, de créativité et de persévérance pour passer au travers. Nous sommes sensibles à vos besoins. Courage, les jours meilleurs s’en viennent ! » -L’équipe de la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER).

« La dernière année représenta un défi important dans le parcours de nombreux entrepreneurs. Ensemble, nous avons lutté et continuons de surmonter cette crise de manière solidaire. De la part de toute l’équipe de Mitis en Affaires : une belle et prospère année 2021! » -Farah Dargazanli, conseillère en entreprise Mitis en Affaires.

« En cette nouvelle année remplie d’espoir, je tiens à souhaiter à toutes nos entreprises de la région de la prospérité et de la nouveauté!  À tous les dirigeants-es qui ont su s’adapter à notre nouvelle réalité, je vous souhaite de préserver votre passion et votre détermination, vous êtes le cœur de notre économie et grâce à vous nous pouvons bénéficier de produits et de services de qualité et bien de chez-nous !  Bonne année 2021 », -Karine Lévesque, agente de développement économique de la MRC de La Matanie.

« Je souhaite aux entrepreneurs matapédiens et bas-laurentiens de la stabilité en 2021 pour avoir toute la latitude pour développer leurs entreprises et réaliser leurs rêves. » -Steve Ouellet, directeur général et secrétaire-trésorier de la MRC de La Matapédia.

Les souhaits du Réseau Accès Crédit

Dans un même ordre d’idées, voici les souhaits du directeur général du Réseau Accès Crédit, Francis Chouinard:

« L’année 2020 est passée tellement vite. Les événements vécus depuis le mois de mars dernier ont bouleversé l’économie. Bien que la voie facile aurait été de baisser les bras et d’abdiquer, c’est tout le contraire qui s’est produit. Sur le terrain, nous avons vu les entrepreneurs de la région unir leur force pour trouver des solutions. Même si pour plusieurs le mode survie était activé, le concept de concurrence a été mis de côté et ce sont les valeurs d’entraide et de solidarité qui ont prévalu. Les entrepreneurs ont fait preuve de résilience; beaucoup de résilience…

Le contexte a aussi forcé la réflexion stratégique. Les projets qui avaient été placés sur les tablettes et qui commençaient à prendre la poussière ont refait surface. Plusieurs entrepreneurs ont dû faire preuve d’agilité en accélérant la mise en place de nouveaux produits et services et ces ajustements ont, somme toute, permis de garder la tête hors de l’eau.

Non, 2020 n’aura pas été que négative. Au contraire, nous avons constaté une recrudescence de l’entrepreneuriat. Les soutiens technique et financier des organismes de développement économique ont été plus que jamais sollicités. Bon nombre d’individus ont décidé de faire le saut ! Cette coupure drastique de liberté est certainement un élément déclencheur. Cette liberté est au cœur de la décision d’entreprendre. On dit souvent qu’une pause est nécessaire afin de mieux avancer. Espérons que ce que nous vivons présentement nous rapproche de nos valeurs et que nous soyons davantage à l’écoute de nos désirs.

Alors, pour cette nouvelle année, je vous souhaite d’oser. Osez rêver, osez concrétiser vos projets, osez entreprendre ! »

Ce qui doit arriver va arriver

Pour ma part, je vous la souhaite douce cette nouvelle année. Douceur envers vous-mêmes et les autres, envers votre regard intérieur et extérieur. Je vous souhaite d’aborder chaque jour avec sérénité et de développer la capacité de faire confiance au temps, de valser au rythme irrégulier de ses respirations. Et tout ça, avec un peu plus d’amour, de paix et d’humanité. Je vous souhaite une année d’inspiration et d’aspirations renouvelées, de passion, d’apprentissages divers, d’évolution et, ce quelque chose d’autre que vous souhaitez intimement et qui serait précieux à votre cœur et à votre âme.

Je vous souhaite un projet.
Au moins un projet. Pas besoin d’être grand.
Juste un projet qui vous rend les matins plus faciles.
Qui vous emballe dans la fierté, l’estime, la confiance.
Qui donne un poids plume aux doutes, au désespoir.
Qui redonne l’air aux rêves, aux idéaux dans le fond du cœur.
Qui vous enracine sur votre X.
Avec des ailes sur le dos.
Je vous le souhaite.

Commettez-vous publiquement avec votre projet pour ne pas « raisonner », mais plutôt laisser la résonance œuvrer.

L’auteur Ernest Hemingway disait : « Maintenant, ce n’est pas le moment de penser à ce que vous n’avez pas. Pensez à ce que vous pouvez faire avec ce que vous avez … » Si la vie vous donne du fil à retordre, apprenez à tricoter. À tricoter vos rêves avec du fil de sagesse. Si nous les tricotons avec de l’espoir, de l’indulgence, de la compassion et de la patience, nous y arriverons. Ensemble.

Le bonheur ne réside pas dans l’absence de problèmes, mais dans la capacité d’y faire face et bien les gérer. Oui, il y aura des défis. Persévérez ! Les difficultés ne sont pas des obstacles sur votre parcours; elles sont le parcours. Peut-être vous n’arriverez pas exactement à l’endroit où vous aviez prévu arriver, mais vous finirez toujours éventuellement par atterrir à l’endroit où vous avez besoin d’être.

« C’est lorsque la vie devient lente que l’on constate la véritable nature de ce que nous avons fait de la nôtre. » Cette réflexion de Klô Pelgag résonne bien avec le voyage intérieur que le premier confinement en mars 2020 m’a permis de poursuivre et qui m’inspire le départ de cette nouvelle chronique « rêver d’entrepreneuriat ».

Quand la vie nous offre le luxe du temps, il faut saisir l’opportunité à bras le corps et embrasser cette chance. Confinés, enfermés et forcés d’oisiveté, ce temps de vie, jadis si rare et si unique, était étrangement cette fois à notre portée et en quantité inqualifiable!

L’intéressant de l’isolement et du confinement, et l’arrêt forcé de travail… c’est cet état nouveau de solitude qui ramène l’individu à sa nature première ! C’est quelque part, un retour aux sources. Et probablement là, la plus belle chose qui nous soit arrivé en 2020 !

Changer ma perception des choses


J’ai d’abord cultivé le « rien faire » comme dans « ne vraiment rien faire ». Je ne me suis pas alimentée par les bulletins de nouvelles, je me suis plutôt nourrie le corps, le cœur et l’esprit sainement. J’ai installé doucement une routine loin d’être olympienne, mais efficace : jeûne intermittent, yoga, méditation, marche en nature, écoute d’audios et de documentaires inspirants. J’ai renoué avec des traditions et des recettes familiales. J’ai complété quatre formations en ligne. Et bien sûr, j’ai réfléchi sur comment j’entrevoyais la suite de ma vie. C’est ainsi qu’en visualisant mon futur, la vie a orchestré avec magie ma venue à Rimouski. C’est un grand acte de foi auquel j’ai dit OUI et la vie ne m’a pas déçue.

Et vous, ça vous a amené où?

Contrôlons ce que nous pouvons contrôler

Puis, vint la semaine dernière une annonce « historique », un reconfinement et un couvre-feu… Comment notre économie traversera-t-elle cette épreuve et, notre moral lui ? Plus que jamais il nous faut développer l’art de vivre, l’art des petits pas.

Cultiver l’art des petits pas afin d’être attentif et inventif pour saisir au bon moment les connaissances et expériences qui nous touchent particulièrement.

Cultiver l’art des petits pas afin de s’affermir dans nos choix, dans la répartition de notre temps pour discerner ce qui est essentiel de ce qui est secondaire.

Cultiver l’art des petits pas afin d’organiser avec sagesse le déroulement de la journée et faire face, aussi bien que possible, à l’immédiat, au moment présent comme étant le plus important.

Cultiver l’art des petits pas afin de reconnaître lucidement qu’il y aura des embûches et que les difficultés sont l’occasion de croître et de mûrir.

Cultiver l’art des petits pas afin d’accueillir non pas ce que l’on souhaite, mais ce dont on a besoin.

Le philosophe Friedrich Nietzsche disait: « Il faut porter encore en soi un chaos pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante ». En bref, le chaos est le signe annonciateur d’une nouvelle ère. Cultivons l’art être zen dans le chaos. Tout est dans la façon de voir les choses. Nous sommes nos choix. Accrochons-nous, rassemblons-nous, tous ensemble!

Continuons d’avancer

C’est dans cet état d’esprit de communauté que des intervenants œuvrant auprès d’entrepreneurs de la région de l’Est du Bas-Saint-Laurent se joignent à nous pour marcher à vos côtés (à 2 mètres bien sûr 😅).

J’ai rassemblé pour vous les souhaits qu’ils vous adressent chers entrepreneurs actuels et en devenir.

« L’adage dit que les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas. Certainement que nous pouvons en dire tout autant des années. En ce sens, puisse 2021 être un terreau fertile pour les entreprises de notre région et pour nos collectivités. À chacune et à chacun d’entre vous, que cette nouvelle année vous apporte des pistes de développement pour vos projets entrepreneuriaux ! », -Djanick Michaud, président de Réseau Accès Crédit.

« Les entrepreneurs seront mis à l’épreuve encore une fois cette année, il faudra beaucoup de résilience, de créativité et de persévérance pour passer au travers. Nous sommes sensibles à vos besoins. Courage, les jours meilleurs s’en viennent ! » -L’équipe de la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER).

« La dernière année représenta un défi important dans le parcours de nombreux entrepreneurs. Ensemble, nous avons lutté et continuons de surmonter cette crise de manière solidaire. De la part de toute l’équipe de Mitis en Affaires : une belle et prospère année 2021! » -Farah Dargazanli, conseillère en entreprise Mitis en Affaires.

« En cette nouvelle année remplie d’espoir, je tiens à souhaiter à toutes nos entreprises de la région de la prospérité et de la nouveauté!  À tous les dirigeants-es qui ont su s’adapter à notre nouvelle réalité, je vous souhaite de préserver votre passion et votre détermination, vous êtes le cœur de notre économie et grâce à vous nous pouvons bénéficier de produits et de services de qualité et bien de chez-nous !  Bonne année 2021 », -Karine Lévesque, agente de développement économique de la MRC de La Matanie.

« Je souhaite aux entrepreneurs matapédiens et bas-laurentiens de la stabilité en 2021 pour avoir toute la latitude pour développer leurs entreprises et réaliser leurs rêves. » -Steve Ouellet, directeur général et secrétaire-trésorier de la MRC de La Matapédia.

Les souhaits du Réseau Accès Crédit

Dans un même ordre d’idées, voici les souhaits du directeur général du Réseau Accès Crédit, Francis Chouinard:

« L’année 2020 est passée tellement vite. Les événements vécus depuis le mois de mars dernier ont bouleversé l’économie. Bien que la voie facile aurait été de baisser les bras et d’abdiquer, c’est tout le contraire qui s’est produit. Sur le terrain, nous avons vu les entrepreneurs de la région unir leur force pour trouver des solutions. Même si pour plusieurs le mode survie était activé, le concept de concurrence a été mis de côté et ce sont les valeurs d’entraide et de solidarité qui ont prévalu. Les entrepreneurs ont fait preuve de résilience; beaucoup de résilience…

Le contexte a aussi forcé la réflexion stratégique. Les projets qui avaient été placés sur les tablettes et qui commençaient à prendre la poussière ont refait surface. Plusieurs entrepreneurs ont dû faire preuve d’agilité en accélérant la mise en place de nouveaux produits et services et ces ajustements ont, somme toute, permis de garder la tête hors de l’eau.

Non, 2020 n’aura pas été que négative. Au contraire, nous avons constaté une recrudescence de l’entrepreneuriat. Les soutiens technique et financier des organismes de développement économique ont été plus que jamais sollicités. Bon nombre d’individus ont décidé de faire le saut ! Cette coupure drastique de liberté est certainement un élément déclencheur. Cette liberté est au cœur de la décision d’entreprendre. On dit souvent qu’une pause est nécessaire afin de mieux avancer. Espérons que ce que nous vivons présentement nous rapproche de nos valeurs et que nous soyons davantage à l’écoute de nos désirs.

Alors, pour cette nouvelle année, je vous souhaite d’oser. Osez rêver, osez concrétiser vos projets, osez entreprendre ! »

Ce qui doit arriver va arriver

Pour ma part, je vous la souhaite douce cette nouvelle année. Douceur envers vous-mêmes et les autres, envers votre regard intérieur et extérieur. Je vous souhaite d’aborder chaque jour avec sérénité et de développer la capacité de faire confiance au temps, de valser au rythme irrégulier de ses respirations. Et tout ça, avec un peu plus d’amour, de paix et d’humanité. Je vous souhaite une année d’inspiration et d’aspirations renouvelées, de passion, d’apprentissages divers, d’évolution et, ce quelque chose d’autre que vous souhaitez intimement et qui serait précieux à votre cœur et à votre âme.


Je vous souhaite un projet.
Au moins un projet. Pas besoin d’être grand.
Juste un projet qui vous rend les matins plus faciles.
Qui vous emballe dans la fierté, l’estime, la confiance.
Qui donne un poids plume aux doutes, au désespoir.
Qui redonne l’air aux rêves, aux idéaux dans le fond du cœur.
Qui vous enracine sur votre X.
Avec des ailes sur le dos.
Je vous le souhaite.

Commettez-vous publiquement avec votre projet pour ne pas « raisonner », mais plutôt laisser la résonance œuvrer.

L’auteur Ernest Hemingway disait : « Maintenant, ce n’est pas le moment de penser à ce que vous n’avez pas. Pensez à ce que vous pouvez faire avec ce que vous avez … » Si la vie vous donne du fil à retordre, apprenez à tricoter. À tricoter vos rêves avec du fil de sagesse. Si nous les tricotons avec de l’espoir, de l’indulgence, de la compassion et de la patience, nous y arriverons. Ensemble.

Le bonheur ne réside pas dans l’absence de problèmes, mais dans la capacité d’y faire face et bien les gérer. Oui, il y aura des défis. Persévérez ! Les difficultés ne sont pas des obstacles sur votre parcours; elles sont le parcours. Peut-être vous n’arriverez pas exactement à l’endroit où vous aviez prévu arriver, mais vous finirez toujours éventuellement par atterrir à l’endroit où vous avez besoin d’être.